Parlons industrie swiss active – CI Fitness Suisse - IG Fitness Suisse

Parlons industrie swiss active – CI Fitness Suisse

Jeudi après-midi, la conférence de branche de swiss active – IG Fitness Schweiz a eu lieu sur l’étude « L’économie suisse du fitness au premier semestre 2021 ». Le professeur Dr. Sarah Kobel a présenté les résultats de l’étude à toutes les personnes présentes. Ensuite, la séance de questions et de discussion a commencé.

Il a notamment été question de la présence à l’entraînement des différents groupes d’âge après le redémarrage : Il est réjouissant de constater que les personnes âgées de 30 ans ou moins viennent en nombre disproportionné et avec plaisir au fitness. D’autre part, l’étude montre que les personnes de plus de 60 ans, en particulier, s’abstiennent (encore) d’aller à la salle de sport. Lors de l’interprétation et de la discussion de ces résultats, il a été souligné que les jeunes membres ont particulièrement souffert de la restriction des contacts pendant la pandémie et qu’ils apprécient particulièrement l’interaction sociale dans les studios de fitness. En revanche, les personnes âgées sont encore prudentes, car le taux de vaccination n’était pas encore très élevé au moment de l’enquête.

L’étude a également permis de mieux comprendre les effets de la numérisation en raison du verrouillage. Pendant le verrouillage, de nombreux abonnés au fitness ont continué à faire de l’exercice chez eux. Ils l’ont souvent fait à l’aide de vidéos d’entraînement fournies par des plateformes générales ou leurs opérateurs de fitness. Cependant, de nombreux membres ont pris conscience que cet entraînement ou d’autres formes d’exercice (marche, vélo, etc.) étaient beaucoup moins intenses que ce à quoi ils étaient habitués par l’entraînement en salle de sport. En conséquence, de nombreuses personnes sont retournées à la salle de sport avec moins de muscles et plus de graisse. À l’avenir, toutefois, les exploitants de salles de sport proposeront de plus en plus de formes numériques d’entraînement en tant que services supplémentaires. En particulier, le streaming de ses propres cours a été mentionné le plus fréquemment dans l’enquête.

Une autre conclusion des discussions du secteur est que les clients doivent être rassurés le plus rapidement possible sur le fait qu’ils peuvent s’entraîner en toute sécurité dans les salles de fitness. Les concepts de protection établis y contribuent. Cependant, une communication spécifique au groupe cible est nécessaire pour faire connaître cette sécurité. Malgré de fortes pertes d’adhérents, la majorité des prestataires envisagent l’avenir de manière positive et s’attendent à une augmentation continue du nombre d’adhérents jusqu’à la fin de cette année. Toutefois, le nombre total de membres ne sera pas encore au même niveau qu’à la fin de 2019.

La perception demeure qu’il y a eu une augmentation inévitable de l’engagement envers sa propre santé et une reconnaissance de l’importance de maintenir la santé par un entraînement musculaire préventif. Il y a donc un espoir de changement de comportement durable, qui peut être un moteur de reprise et de croissance dans le secteur du fitness.

Vous pouvez lire les résultats de l’étude ici. Si vous êtes intéressé, nous serons également heureux de vous envoyer la présentation des résultats.

Le prochain Branchentalk aura lieu vers la mi-septembre. Une fois encore, de nombreux sujets importants et passionnants seront abordés et discutés : Ensemble, nous sommes forts. Faites-en partie et participez au prochain débat sectoriel en tant que membre de swiss active – IG Fitness, échangez des idées et vivez tout de près.