Associations individuelles et combinées entre la capacité cardiorespiratoire et la force de préhension avec des troubles mentaux fréquents | IG Fitness Suisse

Associations individuelles et combinées entre la capacité cardiorespiratoire et la force de préhension avec des troubles mentaux fréquents

Une étude de cohorte prospective dans la biobanque britannique.

Contexte
La dépression et l’anxiété sont des troubles mentaux courants qui augmentent les risques pour la santé physique et sont une cause majeure d’invalidité dans le monde. Différentes formes de condition physique pourraient être des facteurs de risque modifiables de troubles mentaux courants dans la population. Nous avons étudié les associations entre les marqueurs individuels et combinés de la capacité cardiorespiratoire et de la force de préhension avec l’apparition de troubles mentaux courants.

Méthodes
Une étude de cohorte prospective de sept ans portant sur 152 978 participants à une biobanque au Royaume-Uni. Un test d’effort et un dynamomètre ont été utilisés pour mesurer respectivement la capacité cardiorespiratoire et la force de préhension. Nous avons utilisé les échelles Patient Health Questionnaire-9 et Generalized Anxiety Disorder-7 pour estimer l’incidence des troubles mentaux les plus courants lors du suivi.

Résultats
Une aptitude cardiorespiratoire et une force de préhension faibles et modérées étaient associées à une probabilité plus élevée de dépression ou d’anxiété par rapport à une forme cardiorespiratoire et une force de préhension élevées. Les personnes du groupe le plus bas pour la capacité cardiorespiratoire et la force de préhension étaient les plus susceptibles de souffrir de dépression et d’anxiété.

Conclusions
Les marqueurs objectifs de la condition cardiorespiratoire et musculaire représentent des facteurs de risque modifiables de troubles mentaux courants. Les stratégies de santé publique visant à réduire les troubles mentaux courants pourraient inclure des combinaisons d’activités aérobies et de résistance.

Publié dans BMC Medicine volume, 18 novembre 2020