L'entraînement musculaire aide à combattre les symptômes excessifs d'anxiété et d'inquiétude chez les jeunes adultes - IG Fitness Suisse

L’entraînement musculaire aide à combattre les symptômes excessifs d’anxiété et d’inquiétude chez les jeunes adultes

Cette étude quantifie les effets de l’entraînement en résistance sur les symptômes d’anxiété et d’inquiétude chez les jeunes adultes. Les jeunes adultes qui ne répondaient pas aux critères de présentation d’une maladie clinique ont été répartis au hasard dans un groupe d’entraînement musculaire de huit semaines ou dans un groupe témoin de huit semaines. L’étude a ensuite examiné les différences d’anxiété et d’inquiétude des participants individuels des deux groupes au fil du temps, telles que mesurées par une échelle standardisée utilisée pour ces symptômes.

Le programme d’entraînement musculaire a été élaboré conformément aux directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et à celles de l’American College of Sports Medicine. Un outil statistique a ensuite été utilisé pour quantifier l’ampleur des différences de changement entre les deux groupes. Vingt-huit participants (64 % de femmes) ont pleinement participé à l’étude (âge moyen : 26,0± 6,2 ans), entraînement musculaire : n= 14 ; groupe témoin : n= 14). On a constaté des différences significatives dans la symptomatologie de l’anxiété entre les deux groupes, qui ont augmenté avec le temps. En revanche, aucune corrélation significative n’a été trouvée pour la symptomatologie de l’inquiétude.

CONCLUSION : L’entraînement en force musculaire améliore significativement les symptômes d’anxiété chez les jeunes adultes âgés de 18 à 32 ans.

Un essai contrôlé randomisé.
Les auteurs : Brett R. Gordon, Cillian P. McDowell, Mark Lyons & Matthew P. Herring
Publié dans Recherche sur la nature 2020